Cadre de réalisation

Cette étude a été réalisée par Sophie Andreïs au titre de sa thèse soutenue devant la Faculté de Médecine de Lyon pour le diplôme d’Etat de docteur vétérinaire en décembre 2011, et dirigée par Sylvie Mialet, Inspecteur de la santé publique vétérinaire faisant fonction de maître de conférences à Vetagro-sup.
Questions abordées par l’étude

A Saint-Cyprien dans le département de la Loire, un incendie d’un dépôt de déchets de bois sur un site historiquement pollué aux polychlorobiphényles a causé la pollution des terrains et pâturages sur une large zone. Le travail des services de l’Etat a été de procéder à l’élimination des sources potentielles de contamination de la population. En particulier, la direction départementale de la protection des populations de la Loire a pris en charge la gestion des cheptels et denrées d’origine animale contaminés.

La comparaison avec d’autres évènements similaires intervenus sur le territoire français permet de mettre en évidence des points forts et faiblesses dans la gestion de ces pollutions. Notamment, des propositions d’amélioration peuvent être formulées pour diminuer le temps de prise en charge de ces pollutions.