Cadre de réalisation

Thèse soutenue pour le diplôme d’Etat de docteur vétérinaire par Pierre SCANDOLA, IESPV (2013)

Questions abordées par l’étude

Il y a aujourd’hui une attente forte de la population sur la capacité de l’Etat à gérer une crise mais aussi les conséquences de cette crise. C’est l’objectif de la gestion post-accidentelle. Le domaine nucléaire est précurseur en la matière, bien que l’on ne s’y intéresse que depuis quelques années seulement.

La phase post-accidentelle d’un accident nucléaire est marquée par la gestion des conséquences différées de l’accident, dans le cadre de laquelle le ministère en charge de l’Agriculture a un rôle prépondérant.
En effet, une fois le panache radioactif passé, la voie alimentaire représente le mode majeur de contamination radiologique.

La première partie de cette thèse vétérinaire – de données bibliographiques – commence par un rappel sur le risque nucléaire. Puis il est question de la gestion d’un accident nucléaire sur un centre nucléaire de production d’électricité français (CNPE) et notamment de sa gestion post-accidentelle. Enfin il est abordé de manière plus précise la gestion post-accidentelle nucléaire dans les domaines d’intérêt du ministère en charge de l’Agriculture.

La deuxième partie propose un document d’aide à la concrétisation opérationnelle de la gestion post-accidentelle nucléaire pour les services déconcentrés du ministère en charge de l’agriculture.
Il se compose de fiches qui synthétisent les actions et les stratégies à mettre en œuvre recommandées par le Comité directeur pour la gestion de la phase post-accidentelle d’un accident nucléaire ou d’une situation d’urgence radiologique (CODIRPA) dans le cadre d’un accident sur un CNPE avec rejet de radionucléides dans l’environnement.
Dans chaque fiche « stratégie », il est précisé celles qui sont conseillées par les experts des différents groupes de travail, mais aussi les mesures à mettre en œuvre pour les appliquer. Enfin après les recommandations du CODIRPA, un paragraphe « recommandation opérationnelle » prend position sur la mesure qui serait la plus judicieuse à appliquer en général ou sur la manière de l’appliquer.