Cadre de réalisation

Cette étude a été réalisée par Arnaud Chatry au titre de sa thèse soutenue devant la Faculté de Médecine de Créteil pour le diplôme d’État de Docteur vétérinaire en janvier 2012, et dirigée par Barbara Dufour, Professeur à l’École nationale vétérinaire d’Alfort.
Ce travail est disponible en ligne : http://theses.vet-alfort.fr/telecharger.php?id=1584

Questions abordées par l’étude

La fièvre catarrhale ovine est une maladie virale vectorielle touchant les ruminants apparue en France en 2006. Elle a eu un fort impact sur les filières, à l’origine d’un climat tendu avec d’une part, des divergences entre l’évaluateur et le gestionnaire du risque et d’autre part, des conflits entre les vétérinaires et les éleveurs.
La rencontre des acteurs impliqués dans cette crise a permis d’éclairer ces contradictions et d’expliquer les points les plus problématiques. Il est notamment apparu que même si les décisions du gestionnaire ne suivaient pas les recommandations de l’évaluateur, le statut de ce dernier n’a pas été remis en cause ; ou que le choix de l’acteur de la vaccination, ainsi que de son caractère obligatoire a été à l’origine d’une grogne du milieu agricole et a catalysé les tensions entre éleveurs et vétérinaires. Depuis, le temps a apaisé les rancœurs et le dialogue a repris, même si dans certaines région où des conflits préexistaient, la situation reste tendue.