L’École Nationale des Services Vétérinaires (ENSV), créée en 1973, est une entité un peu particulière, associant trois positionnements complémentaires :

  • École d’application assurant la formation des agents du corps des Inspecteurs de Santé Publique Vétérinaire (ISPV) qui deviendront les cadres de l’administration française des services vétérinaires, avec la capacité de servir également d’autres ministères et organisations ;
  • École interne de VetAgro Sup, établissement d’enseignement supérieur agricole français assurant la formation de futurs vétérinaires et agronomes ;
  • Centre Collaborateur de l’Organisation Mondiale de la Santé Animale (OIE), apportant son expertise de formation des vétérinaires officiels à cette organisation internationale. Également membre du Groupement « France Vétérinaire International» dédié à la promotion de l’offre française de formation et de coopération technique vétérinaires à l’international.

Elle s’attache ainsi à assurer ses missions :

  • assurer le développement des compétences des personnels de conception et d’encadrement des services de l’Etat en charge des politiques publiques de l’alimentation, de santé animale et végétale, par une offre de formation statutaire et de formation continue, reposant sur les sciences du vivant, les sciences juridiques, les sciences sociales et les fondamentaux du management des hommes et de la conduite de projets,
  • accompagner la modernisation de l’action publique dans ces domaines, en conduisant travaux et études nécessaires pour préparer l’évolution des pratiques, et la diffusion des savoirs,
  • servir la stratégie internationale du ministère chargé de l’agriculture par une offre de coopération internationale en matière de formation.

… dans le cadre d’un établissement d’enseignement supérieur, dont elle adopte les logiques :

  • développer la diplomation et l’accueil d’étudiants et auditeurs d’horizons diversifiés, qui ne se destinent pas tous au service de l’Etat, mais souhaitent devenir des acteurs des politiques publiques dans les domaines de l’alimentation, de la santé animale et végétale,
  • renforcer les partenariats régionaux, nationaux et internationaux, tant avec des structures d’enseignement qu’avec des opérateurs de ces politiques publiques,
  • étendre l’offre de formation continue en direction des partenaires publics et privés impliqués dans la mise en œuvre de ces politiques publiques, tout en développant le recours aux outils numériques pour proposer des enseignements à distance ;
  • internationaliser son activité, en particulier en accueillant des étudiants et stagiaires de pays partenaires de la France, notamment dans le cadre « d’université d’été » en langue anglaise.

L’ambition de l’ENSV pour les années 2017 et 2018 est de franchir l’étape numérique dans toutes ses activités et de renforcer son action à l’international, notamment en consolidant ses liens avec le groupement d’intérêt public « France Vétérinaire International » (FVI).

Ne disposant pas d’enseignants en propre, l’ENSV s’appuie sur un réseau de plus de 300 intervenants extérieurs, pour la majorité venue des services de l’État (70%), mais aussi du monde professionnel vétérinaire ou de l’agroalimentaire. Chaque année une cinquantaine d’étudiants et auditeurs suivent ses formations diplômantes et près de 3000 stagiaires bénéficient de ses actions de formation continue, pour un total d’environ environ 25 000 heures/stagiaires.

Une équipe d’une douzaine d’agents (dont 30 % recrutées sur ressources propres) conduit ces activités financées à 85 % par des commandes dans le domaine concurrentiel (hors salaires des fonctionnaires affectés à l’ENSV).

 

Olivier FAUGERE
Inspecteur Général de la Santé Publique Vétérinaire
Directeur de l’École Nationale des Services Vétérinaires
Directeur de France Vétérinaire International

Laisser un commentaire